• Car on ne sait plus comment aimer.

    Hans Bellmer


    Je voudrais de crier tout mon amour...

    Seulement, je ne sais pas, je ne sais plus.

    Qu'est ce que c'est ,
    Est ce que ça existe vraiment ?

    Tu sais, parfois, même si l'on dit le contraire,

    Même si on chuchote le rêve et les couleurs

    On voit gris et le cauchemar nous submerge,

    Parfois.

    On l'avait apprit, oui on avait apprit,

    Que l'amour ça ne durait pas toujours,

    Mais pourtant, quand on sait que l'on aime, au font, ça dure pour la vie,

    C'est ce qu'on dit.
    Et puis la bougie s'éteint dans une brûlure,

    On essaye de se soulager par l'eau salé des larmes.

    Jamais plus !

    Et pourtant, on ne peut que rêver,

    Oui on rêve, mais un fil qui semble cicatriser fait encore mal,

    Là ou on l'attendait le moins,

    Et là oui, on apprend que ça ne sert à rien d'avoir encore mal,

    Mais on sait qu'on a perdu quelque chose, la naïve tranquillité.

    Alors on lutte contre soit même, dans les contraires ;

    Que sont l'amour des contes enchantés et l'amour enfouit qui nous scie les talons.
    On aime, mais on ne sait plus qui l'on est,

    Car on ne sait plus comment aimer.

    On ne sait plus ce que l'on croit.

    L'amour est à la fois visage de la souffrance et visage du bonheur.

    Et les sentiments, eux, ne savent plus que penser.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :